mardi 29 août 2017

Poèmes sans titre de transport

On m'a souvent fait remarquer que mes poèmes ont à voir avec une certaine ruralité. J'aime pourtant les villes, sans doute pour la raison que je n'y vis pas ! Cela dit, j'ai accumulé des notations au cours de mes promenades dans certaines (grandes) villes. Le mobilier urbain me fait souvent sourire ; et la complexité qui vise à créer la simplicité des transports en commun me laisse souvent songeur...
C'est la matière des deux suites qui composent Poèmes sans titre de transport : "A quoi songe le mobilier immobile ?" (21 poèmes) et "Ramifications urbaines" (29 poèmes). 
Stéphane Batigne les publie dans une mise en page très soignée que je trouve sobrement efficace.
En librairie dans une quinzaine de jours à peine. (ISBN 979-10-90887-57-2, 74 pp, 10 €. Plus d'infos sur le site de Stéphane Batigne éditeur.)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire